7EME ETAPE EN MAURITANIE

Africa Eco Race 2018
Publié le mar 09/01/2018 - 10:41
Google+

7EME ETAPE EN MAURITANIE : CHAMI / CHAMI : 486 KM
VLADIMIR VASILYEV (RUS/MINI) ET PAOLO CECI (ITA/KTM) EN PATRONS

La 2ème journée mauritanienne a lancé la fameuse étape marathon de la 10ème édition de l'Africa Eco Race. En première partie de cette épreuve, les concurrents ont pu profiter d'une spéciale de 486 kilomètres sous forme de boucle depuis le bivouac. Une journée de repos pour les mécaniciens puisque c'est dans un parc fermé que tous les véhicules ont ensuite été garés sans avoir le droit d'être approchés par l'assistance avant de reprendre le départ demain.

Ne pas prendre de risque
A quelques centaines de mètres du bivouac, le départ de la première partie de cette spéciale a permis d'appuyer un grand coup sur l'accélérateur. Une piste rapide légèrement sablonneuse a envoyé les concurrents vers un premier franchissement de dunes plutôt facile avant de revenir sur des pistes très roulantes avec une navigation parfois peu évidentes. La vraie difficulté demeurait dans les 30 derniers kilomètres avec un franchissement de dunes bien copieux et une portion d’herbes à chameaux à éviter absolument pour ne pas endommager les véhicules. Une spéciale périlleuse où la prudence était de rigueur avant de rejoindre le parc fermé au milieu des 900 kilomètres à parcourir en deux jours.

Une bataille intense
Comme annoncé, le duel Vasilyev-Serradori a fait vibrer les pistes mauritaniennes sur cette spéciale sablonneuse. Mathieu Serradori et Fabian Lurquin (FRA/MCM) ont eu la lourde tâche d'ouvrir sur un tracé roulant mais piègeux en navigation. Une difficulté qui n'a pas fait ralentir Vladimir Vasilyev et Konstantin Zhiltsov (RUS/MINI). Les champions en titre sont parvenus à dépasser l'équipage franco-belge pour un nouveau duel intense sur une bonne partie de la spéciale. Les russes s'offrent finalement la victoire du jour en reprenant deux minutes à leurs poursuivants au général. Une petite erreur de pilotage et un ensablement plus tard, c'est le buggy de Guillaume Gomez et François Borsotto (FRA/OPTIMUS) qui prend la 3ème place du jour avec 30'27" de retard. Pascal Thomasse et Pascal Larroque (FRA/OPTIMUS) restent eux confortablement installés sur la 3ème marche du podium au général en terminant 4ème aujourd'hui. 

En T2, la spéciale comportant des secteurs très roulants a fait le bonheur des puissants FORD Raptor puisque Robert Szustkowski et Jaroslaw Kazberuk (POL/FORD) terminent en 28ème position et devancent Alexey Titov  et Andrey Rusov (RUS/FORD), sur le même véhicule. Chez les T3, l’ancien motard Jean Hugues Moneyron (SEN/CAN AM), co piloté par Thierry Maury, qui était sur la première édition de l’Africa Eco Race sur deux roues, a frappé très fort aujourd’hui. Il termine en 24ème position au scratch et devance les deux autres SSV CAN AM du Team Sénégal de Kamil Rahal -Thierry Sanchez et Jean Claude Ruffier Jérôme Bos.

Toujours premier chez les camions, Gerard De Rooy (NL/IVECO) a dû changer un pneu durant la spéciale et termine 7ème tout en conservant son 5ème rang au général. Le pilote des Pays Bas devance Miklos Kovacs, Peter Czegledi et Lazslo Acs (HUN/SCANIA) de plus en plus présent aux avants postes et Tomas Tomecek (CZE/TATRA), toujours aussi performant et ce, bien qu’il pilote et navigue seul. Il réalise chaque jour un véritable exploit puisqu’on sait que cette année, la navigation est particulièrement relevée. Au général, même si le Tchèque a perdu un peu de temps sur le Hongrois, Tomecek reste 2ème avec un peu moins d’une heure d’avance sur Kovacs. 

Chez les motos, Paolo Ceci (ITA/KTM) a laissé parler son expérience et parvient à s'imposer devant Dmitry Agoshkov (RUS/KTM), métamorphosé depuis le passage en Mauritanie. Le jeune Luis Oliveira (POR/YAMAHA) franchit la ligne d'arrivée juste derrière l'italien mais prend la 3ème place à cause d'un waypoint manquant qui lui coûte 20 minutes de pénalités. Martin Benko (SLK/KTM) termine à une belle 4ème place devant les trois jeunes Felix Jensen (NOR/KTM), Julien Sanchez (FRA/KTM) et Marius Helmersen (NOR/KTM), du coup 1eren plus de 450 cm3. 
Encore un coup dur pour le double vainqueur Pal Anders Ullevalseter (NOR/KTM) qui a pris le départ de la spéciale en retard à cause d'un souci mécanique ce matin. Malheureusement il n'a pu rouler que quelques kilomètres avant de rentrer au bivouac pour tenter de réparer sa panne et continuer l'aventure jusqu'à Dakar. 

 

Ils ont dit :


Vladimir VASILYEV : "C'était une bonne spéciale, on a très bien roulé même si la bagarre a été intense. Tout va bien avec la voiture pour repartir demain."

Mathieu SERRADORI : "On a su gérer cette première journée sur les 900 kilomètres sans assistance. On est partis sur un bon rythme, Vasilyev nous a ensuite rattrapé et on ne l'a pas lâché. On n'a pas fait d'erreur, Fabian a fait une très bonne navigation et on n'a pas eu de soucis. Je pensais que nous pouvions rouler plus vite que lui mais on s'est retrouvé côte à côte à 200 km/h sans parvenir à les reprendre."

Guillaume GOMEZ : "Aujourd'hui on s'est ensablé une fois mais je n'ai pas roulé dans le sable depuis un an... Je perds une vingtaine de minutes à me sortir avec les plaques de désensablage. C'est mon premier rallye avec François, il m'apporte beaucoup et me calme, il fait une très bonne navigation et m'aide même à trouver les pistes. Maintenant on espère faire au moins un scratch avant l'arrivée à Dakar."

Paolo CECI : "C'était très rapide aujourd'hui avec un peu de dunes, je me suis bien amusé. J'ai roulé avec Luis pendant plus de 400 kilomètres, c'est très bien si on peut continuer l'aventure comme ça. J'ai su que Pal avait des soucis mécaniques, c'est vraiment dommage. Maintenant la moto va bien, je vais juste changer le filtre à air pour repartir tranquille demain."

Dmitry AGOSHKOV : "C'était une longue spéciale avec une navigation difficile. Il y avait pas mal de sable juste avant la ligne d'arrivée mais j'aime beaucoup ça !"

Luis OLIVEIRA : "C'était une belle journée avec une navigation parfois compliquée. C'était encore sympa d'ouvrir, j'ai dû rester bien concentré mais j'ai quand même manqué un waypoint. Je suis déjà prêt pour demain, la moto va très bien. » 

Classement de la 7e étape : Chami / Chami : 508km*

Auto / Camion :

1. Vladimir Vasilyev / Konstantin Zhiltsov n°201 (RUS) 03 :53 :48

2. Mathieu Serradori / Fabian Lurquin n°202 (FRA) + 00 :02 :09

3. Guillaume Gomez / François Borsotto n°207 (FRA) + 00 :30 :27

Moto :

1. Paolo Ceci n°101 (ITA) 05 :20 :22

2. Dmitry Agoshkov n°163 (RUS) + 00 :01 :05

3. Luis Miguel Anjos Oliveira n°114 (POR) + 00 :01 :57

Classement général*

Auto / Camion :

1. Vladimir Vasilyev / Konstantin Zhiltsov n°201 (RUS) 22 :51 :28

2. Mathieu Serradori / Fabian Lurquin n°202 (FRA) + 00 :16 :23

3. Pascal Thomasse / Pascal Larroque n°206 (FRA) + 02 :02 :06

Moto :

1. Paolo Ceci n°101 (ITA) 28 :57 :13

2. Luis Miguel Anjos Oliveira n°114 (POR) + 00 :58 :45

3. Martin Benko n°102 (SLK) + 03 :21 :17