•  ALX0089
  • DJI 0032-2
  •  ALX9531
  • DJI 0235
  •  ALX2790
  •  ALX5403
  • 987A6768
  •  ALX8678
jeudi, 08 décembre 2016 14:16

TOUT EST SUR LES RAILS

Jean Louis SCHLESSER et René METGE sont actuellement en Afrique pour les traditionnels rendez-vous de travail d’avant course avec les différentes administrations. Le reste de l’équipe de l’AFRICA ECO RACE® est dans la dernière ligne droite des préparatifs. Tous les voyants sont au vert pour que cette 9ème édition soit grandiose avec un plateau très riche, un parcours magnifique et un staff plus que jamais mobilisé pour encadrer au mieux l’épreuve, sans oublier une couverture médiatique qui s’étoffe à mesure que le départ approche. 

 LE PARCOURS 2017 SERA SPORTIF

« La construction d’un parcours, c’est un peu comme un puzzle. On a des pièces que l’ont doit assembler. Quelque fois l’assemblage se fait facilement, d’autres fois c’est plus compliqué et on a du mal de trouver la solution. Pour cette édition 2017, nous avions pas mal de combinaisons de parcours possible, surtout pour la Mauritanie car le Maroc est assez facile à élaborer. Il a donc fallu assembler tout cela pour faire en sorte d’obtenir un parcours équilibré. Cette fois, je dois avouer que tout s’est bien emboité et je suis plutôt satisfait du résultat. Le Maroc sera sélectif et il faudra rester prudent pour ne pas hypothéquer ses chances pour la seconde semaine en Mauritanie qui, plus que jamais, devrait comporter son lot de difficultés. Comme toujours, la navigation ne sera pas facile mais ce sont vraiment les pilotes qui seront mis à contribution car quelques étapes seront particulièrement copieuses et sportives. Heureusement, comme toujours, les liaisons seront plutôt courtes et les deux boucles mauritaniennes permettront aux assistances de souffler un peu. En revanche, nous allons passer dans des endroits incroyables que les participants ne sont pas prêts d’oublier ! » Tels sont les mots de René METGE lorsqu’il évoque, avec une pointe de malice, le parcours de cette 9ème édition de l’AFRICA ECO RACE® dont les road books sont actuellement à l’impression.

 UN PLATEAU RICHE

Jean Louis SCHLESSER a également le sourire aux lèvres lorsqu’il s’agit d’évoquer le plateau des concurrents de de l’AFRICA ECO RACE® 2017. En effet, même si chaque année le niveau est de plus en plus relevé, le sextuple vainqueur de l’épreuve considère qu’il y a cette année pas moins de 10 équipages en auto capables de remporter l’épreuve :

« Je suis très heureux de constater que notre course attire de plus en plus de pointures de la discipline. Je pense que certains ont bien compris que, en plus d’être une compétition parfaitement gérée, l’AFRICA ECO RACE® est une véritable aventure où il ne s’agit pas simplement d’avoir un véhicule au top pour s’imposer. Il faut surtout être régulier et commettre le moins d’erreur possible tout en étant évidemment très performant. Il y a fort à parier que cette année, nous assistions à la même bataille pour la victoire qu’en 2016 où, à deux jours de l’arrivée, trois autos étaient encore en lice pour la première place. A la différence que cette année, il y aura encore plus de prétendants à la victoire à travers une bataille entre les deux et les quatre roues motrices. J’ai vraiment hâte de surveiller tout cela depuis les airs et je pense qu’on va se régaler ! »

                                                          

LES AUTOS

Jean Louis SCHLESSER connaît bien les différents acteurs de la discipline dont voici une revue d’effectif. En deux roues motrices, Pascal THOMASSE, qui avait annoncé sa retraite en course automobile après sa 2ème place sur l’AFRICA ECO RACE® 2016, a changé d’avis et il sera bien au départ de Monaco le 31 décembre prochain avec l’ambition, cette fois, de ne laisser personne devant lui à l’arrivée.

                                                            

 Le pilote du Buggy Optimus aura toutefois fort à faire, notamment avec Mathieu SERRADORI, le vainqueur de la Coupe du Monde des Rallyes Tout Terrain au volant de son Buggy SRT, ou encore avec le redoutable Patrick SIREYJOL sur son Buggy CUMMINS, sans oublier Jean Antoine SABATIER, qui a déjà remporté l’épreuve avec son BUGGA ONE.  Comme toujours, il faudra aussi compter sur les Buggies TAREK de Patrick MARTIN et Yves FROMONT, et surtout sur la horde d’OPTIMUS du Team MD RALLYE SPORT avec, en autres, David GERARD, brillant sur plusieurs spéciales en 2016, Guillaume GOMEZ qui connaît désormais bien le terrain ou encore Dominique HOUSIEAUX qui avait joué de malchance l’année dernière mais qui aura à cœur de prendre sa revanche.

                                                              

Un invité de dernière minute pourrait cependant mettre tout le monde d’accord. Il s’agit de Thierry MAGNALDI qui, avec le Buggy TWO WHEELS DRIVE, a enfin retrouvé un véhicule à la hauteur de son talent. Atout supplémentaire indéniable, le Français connaît bien l’Afrique pour l’avoir sillonné dans tous les  sens en Moto, ainsi que l’AFRICA ECO RACE® puisqu’il avait été le copilote de Jean Louis SCHLESSER pour sa dernière victoire.

Face à la meute de Buggies, plusieurs pilotes de 4X4 ne seront pas là pour se laisser faire. Rappelons tout de même que le titre est détenu justement par un véhicule quatre roues motrices. Le pilote russe Vladimir VASILYEV, vainqueur de la Coupe du Monde 2014, sera engagé au volant d’une MINI. Une première pour lui, mais aussi pour cette auto qui n’empêche pas de voir en lui un des favoris pour la victoire finale. Le Russe aura également dans la catégorie quatre roues motrices des adversaires de taille avec notamment le Kazakh Andrey CHEREDNIKOV au volant d’un redoutable FORD F 150, le Russe Victor KHOROSHAVTSEV sur un BMW, le Hongrois Balazs SZALAY, fidèle de l’épreuve au volant de son OPEL à moteur V8 ou encore le Tchèque Miroslav ZAPLETAL et son redoutable HUMMER.

                                                                    

Il faudra aussi compter sur le pilote Corse Michaël PISANO, vainqueur de l’AFRICA ECO RACE® 2014 en moto et passé sur quatre roues sur un magnifique Proto X5 SODICARS. Au total, une cinquantaine de participants sont engagés dans la catégorie Auto dont certains pourraient également tirer leur épingle du jeu car sur l’AFRICA ECO RACE®, l’expérience et la fiabilité sont prépondérantes.

LES CAMIONS

Une fois encore la catégorie Camion devrait être animée avec notamment les impressionnants KAMAZ pilotés par Andrey KARGINOV, un des meilleurs pilotes de l’écurie russe et Sergey KUPRIANOV, au volant du second véhicule fonctionnant au gaz. Face à eux, Tomas TOMECEK tentera de s’imposer en profitant des incroyables qualités de franchissement de son TATRA tchèque. Pour arbitrer tout cela, et pourquoi pas en profiter pour s’intercaler, on retrouvera deux fidèles de l’AFRICA ECO RACE® avec la Portugaise Elisabete JACINTO et son MAN, portant de nouvelles couleurs, ainsi que le Hongrois Miklos KOVACS au volant d’un nouveau SCANIA comportant un nez qui lui confère un look novateur et, à priori, une plus grande efficacité.

         

LES MOTOS

La catégorie Moto ne sera pas en reste cette année avec également une cinquantaine de partants. Le plus connu de tous est le Norvégiens Pal Anders ULLEVALSETER qui a décidé, lui aussi, de repousser sa retraite sportive pour retrouver les grands espaces africains et l’ambiance unique de l’épreuve. Il devrait, une fois encore, être l’animateur principal de la course.

Le pilote KTM devra toutefois composer avec la HONDA de l’Italien Paolo CECI, un des bons pilotes de la discipline, plusieurs fois dans le top 10 de grands rallyes et même vainqueur du Championnat du Monde 450 en 2009. Cependant, pour son retour sur l’AFRICA ECO RACE®, le Marocain Harite GABARI, nourri de grosses ambitions et c’est légitime car c’est un pilote extrêmement solide, plutôt rapide qui a l’avantage de bien connaître le Maroc. Il faudra aussi compter sur des pilotes comme l’Italien Stefano PELLONI sur YAMAHA, le slovaque Martin BENKO ou encore le Russe Dmitry AGOSHKOV, brillants sur l’édition 2016.

                                                           

Enfin, tout juste remis d'une fracture du scaphoïde, le Français Norbert DUBOIS vient d'avoir le feu vert de ses médecins pour être au départ de sa 6ème AFRICA ECO RACE®. Là encore ce sera un client pour le podium.

L’Afrique du Sud sera aussi représenté avec le jeune et talentueux Teddy SELLA GEV. Du côté de la gente féminine, une seule représentante sera en course sur deux roues. Il s’agit de la Française Julie VANNEKEN, engagée parmi les pilotes amateurs sans assistance appelés les Malles Moto. Enfin, en parfaite adéquation de l’AFRICA ECO RACE®, une moto 100% électrique devrait retenir l’attention. Il s’agit d’un prototype sur base de YAMAHA qui sera piloté par Arnaud JACQUART, un pilote franco russe qui avait participé à la première édition de l’épreuve et qui avait même failli la remporter. Engagé dans la catégorie expérimentale, l’ambition d’Arnaud est de réussir à rallier DAKAR sans avoir utilisé une seule goute de carburant et en rechargeant les batteries de sa moto au bivouac en utilisant  de l’énergie photovoltaïque. Un projet ambitieux qui, s’il allait au bout, constituerait un bel exploit et susciterait un vif intérêt. 

MOTUL, PARTENAIRE DES MALLES MOTO

Dans la continuité de son investissement dans les sports mécaniques et notamment le Rallye Raid, MOTUL s’associe en 2017 à l’AFRICA ECO RACE® en tant que Partenaire Lubrifiant Officiel. Un engagement logique puisque le Rallye est inscrit au calendrier International FIA / FIM et que MOTUL est Partenaire Lubrifiant Officiel de la FIM depuis 2012. L’ensemble des concurrents, et particulièrement les concurrents « Malle Moto », c’est-à-dire sans assistance, pourront apprécier l’aide technique et les produits entre les spéciales. Une implication que Jean Louis SCHLESSER a décidé de renforcer en mettant en place un camion d’assistance aux couleurs de MOTUL : « Je suis très heureux de pouvoir compter pour cette édition 2017 de l’AFRICA ECO RACE®, sur le soutien de MOTUL, un des partenaires phares des épreuves prestigieuses de sports mécaniques et teams de légendes. MOTUL équipera et assistera les pilotes moto amateurs ayant choisi de vivre l’aventure sans assistance, avec simplement une malle, deux roues de secours, une tente et un sac dans le camion MOTUL avec une logistique minimum fournie par l’organisation. »
Felipe JACOME, Manager Business Unit Export MOTUL : « Nous sommes heureux d'associer notre expertise à une compétition aux valeurs fortes telle que l’AFRICA ECO RACE®. Ce partenariat nous permettra notamment de développer notre implication dans les pays traversés par le Rallye tout en apportant un soutien technique aux concurrents ».


UNE MÉDIATISATION À LA HAUSSE

Comme chaque année depuis la première édition en 2009, l’AFRICA ECO RACE® possédera sa propre équipe de production TV. Composée d’une vingtaine de personnes, chaque jour, ce sont plus de 5 heures d’images qui seront tournées, montées et satellisées vers l’Europe, soit pour des télévisions à travers des diffusions contractuelles, comme EURONEWS, MOTORS TV, AFRICA NEWS, CANAL+ AFRIQUE, etc., soit pour des concurrents ayant eux même des accords avec des chaines de leurs pays. Pour cette 9ème édition, les diffusions TV représenteront 20% de plus qu’en 2016 et il y aura également 30% de journalistes en plus sur l’épreuve.

                               

VIVEZ L’ARRIVÉE AU LAC ROSE

L’équipe de l’AFRICA ECO RACE®, à travers les différentes formules clé en main des voyages sur l’arrivée, permet à tout un chacun de vivre les derniers jours de course et la mythique arrivée au Lac Rose. Infos et réservations auprès du service concurrent.

                                       

RENDEZ VOUS A MENTON

Cette édition 2017 de l’AFRICA ECO RACE® commencera le jeudi 29 décembre à Menton par les Vérifications Administratives et Technique pour l'organisation, mais aussi pour les concurrents à partir de 16H00. Elles se poursuivront le lendemain, vendredi 30 décembre à partir de 7H00 et ce jusqu'à 19H00 puisque toute la caravane de l'épreuve, composée de 200 véhicules et 500 personnes, doivent satisfaire à cette accréditation dans les règles. A noter, pour les participants ou pour les passionnés de sports mécaniques qui seront à Menton et qui n'ont pas encore de logement, qu'il reste quelques possibilités d'hébergement via l'Office du Tourisme de Menton.

LE DÉPART A MONACO

A l'issue des vérifications, tous les véhicules de course seront placés en parc fermé sur le Quai Antoine 1er à MONACO. Ces véhicules n'en sortiront que le samedi 31 décembre à partir de 11H00, heure à laquelle sera donné le départ officiel en présence d'Adriana. Un à un, les véhicules passeront sous l'arche de départ installée devant le Stars'N'Bars, partenaire de l’AFRICA ECO RACE®, pour s'élancer vers le port de Sète où le Rallye embarquera sur un ferry pour traverser la Méditerranée à destination du Maroc.

 

 

Lu 1208 fois Dernière modification le vendredi, 23 décembre 2016 14:17
Back to Top